LE COLLECTIF ///

IMG_0271

 

 

L’idée de ce Collectif fait suite au Pôle Artistique et Culturel (PAC) sous l’ancienne équipe municipale de la Ville d’Aubagne. Ce pôle était le lieu de rassemblement d’un certain nombre d’artistes aubagnais et régionaux autour de projets et/ou de commandes de la Mairie. Ainsi, des événements # ont été organisés au cours des cinq dernières années, événements marquant les balbutiements d’une mutualisation des artistes et la mise en œuvre de créations collectives. Suite à l’éviction de l’ancienne municipalité, il devint nécessaire de repenser la philosophie du PAC, les projets en cours et de tenter un rassemblement concret autour d’une structuration.

  •  Création de la CHARTE

Suite à un certain nombre de réunions, la rédaction d’une CHARTE afin de marquer la création du Collectif a été évoquée. C’est ce que nous avons donc acté.

Ce Collectif est issu du désir commun de se réunir pour créer un espace de pensée, de réflexion et de partage. Les envies, les motivations de chacune et chacun sont à la fois différentes et en résonance. En tout cas, elles ont le mérite d’être portées et débattues pour ensemble allier forces, compétences, solidarité et rompre les isolements, les solitudes, les barrières. Il s’agit de se tourner ensemble vers l’avenir, bien des choses sont déjà en marche, la donne politique actuelle ne nous attend pas, qu’il s’agisse d’un État se désengageant de la question culturelle ou qu’il s’agisse, à un niveau local, d’une nouvelle force politique qui s’inscrit dans la méconnaissance d’un maillage artistique et culturel déjà existant et la restriction budgétaire de la vie associative.

Le projet du Collectif ne se pose pas dans la réaction affectée ou une stupide opposition de principe, mais bien plutôt dans la co-construction afin de rester acteur de la vie artistique et culturelle de notre société et d’une Culture pour tous garante de pluralité et de diversité… En bref, être force de proposition.

La CHARTE a été ratifiée le 12 juin 2014 à l’Espace des Libertés à Aubagne par une dizaine de signataires. Aujourd’hui, le Collectif compte près de cinquante artistes, structures et personnes de la région.

Les questions aujourd’hui sont de savoir comment œuvrer indépendamment de la couleur d’une mairie ? Comment se positionner dans le passage d’une gestion paternaliste du pouvoir à une gestion paranoïaque du pouvoir ? Deux formes potentielles d’infantilisation de la gente… Et comment trouver d’autres formes de soutiens et/ou de partenariats en dehors d’un cloisonnement local ?

LA CHARTE

- PREAMBULE - Ce préambule constitue la base éthique et politique

 

« La politique est l’art de commander à des hommes libres. C’est la marque d’un esprit cultivé qu’être capable de nourrir une pensée sans la cautionner pour autant et c’est par l’expérience que l’art fait son progrès chez les hommes ». Aristote in La poétique.

La culture et la création artistique vont mal dans notre pays et ce n’est qu’a travers des politiques culturelles qui résistent encore au rouleau compresseur du divertissement côté en bourse que l’émancipation individuelle par l’Art et collective par la Culture pourra encore être possible pour nos concitoyens et les générations à venir. Dans le domaine de la création artistique, l’artiste ne peut pas agir seul. Pour créer, il doit travailler en équipe. Pour mettre en place une politique démocratique des arts et de la culture, il faut rétablir la communication entre les professionnels de la culture, les citoyens et les politiques.

Les associations culturelles occupent une place majeure et primordiale dans le paysage structurel de la création artistique. Elles sont force de proposition, de production et de transmission. Elles constituent un élément essentiel du maillage territorial de l’accès démocratique à la culture pour tous. Elles assurent la vitalité artistique des lieux culturels qui doivent avant tout être des outils de création et de résidence pour les artistes. Elles font preuve d’innovation, d’intuition culturelle et sociale, d’audace territoriale.

Toute évaluation du travail des artistes et des associations reposant sur les seuls critères quantitatifs et économiques annule le fondement même du geste artistique.
Le Collectif au sein d’un service public de l’art et de la culture, doit résister à toutes formes d’injonction et d’ingérence et ne pas se plier aux lois du marché qui détournent le sens de sa création.

LE COLLECTIF /// – CHARTE DU COLLECTIF – Le 12 juin 2014

OBJET DE LA CHARTE

Création d’un collectif composé d’associations et d’individus produisant et/ou promouvant des objets artistiques, de toutes les disciplines confondues.
Ce collectif est le lieu de matérialisation :
– du désir commun à exercer son art et/ou porter des projets culturels dans des conditions pérennes ;

- d’une philosophie qui tend à rassembler des énergies et des volontés pour la construction d’un espace démocratique et actif d’échange de pensées, de valeurs et de solidarité ;

- d’un engagement militant pour l’accès démocratique à la culture pour tous

VALEURS ET MISSIONS DU COLLECTIF

Rassembler des expressions artistiques dans un rapport actuel à son environnement politique, économique, culturel et social.
Construire, à partir de l’engagement de ses signataires et de leur volonté, un outil favorisant l’échange et agissant pour le développement des disciplines artistiques.
Favoriser la pluralité des formes artistiques et des pratiques culturelles, existantes et à venir, pour participer à la diversité culturelle des territoires.
Être un organe citoyen de veille solidaire au sein de son environnement.
Être force de proposition auprès des instances publiques, dans une logique de co- construction de projets artistiques pluridisciplinaires et participatifs qui, entre autre :
– inventent des formes singulières et des rapports originaux avec le public, investissent des espaces inédits ou existants pour le développement de l’activité culturelle…

Garantir une relation avec les collectivités publiques fondée sur les principes d’autonomie de gestion, de non-lucrativité de l’activité et d’indépendance dans la conduite artistique des projets culturels.

Permettre des dynamiques de coopérations, de partage de compétences, de ressources matérielles et immatérielles entre ses signataires.
Constituer une force d’action propice à défendre des droits ainsi que des intérêts matériels et moraux tant collectifs qu’individuels de ses signataires, au regard de leurs analyses et besoins.

DROITS & DEVOIRS DES SIGNATAIRES :

Respecter la présente charte
Avoir accès à toute information qui se rapporte au Collectif pour garantir sa transparence.
Observer un devoir de réserve sur les informations internes à la vie du Collectif
Partager ses analyses, ses savoirs et ses savoir-faire
Adresser des propositions et participer aux réflexions, aux élaborations du Collectif et à sa mise en œuvre
Accéder au soutien du Collectif dans la réflexion sur l’évolution de leurs projets et de leurs mises en œuvre.

NB : En dehors de projets artistiques spécifiques initiés et portés par Le Collectif, celui- ci n’est pas partie prenante des projets artistiques et culturels développés par ses membres, de ce fait, l’action des membres n’engage en aucun cas Le Collectif.

L’entrée dans ce collectif se fait par la signature de la présente charte. Elle concerne l’ensemble des artistes de toutes disciplines confondues et l’ensemble des structures culturelles de la Région Paca et au-delà. L’adhésion peut être individuelle ou engager des personnes morales, après accord de leurs instances de gestion.

Les adhérents du Collectif “///”se reconnaissent dans l’exposé précédent et  et s’engagent, par la signature de cette présente charte, à la respecter.